Elements d’un projet EMS

Bookmark and Share

Un projet EMS est d’abord un projet informatique, il convient donc de respecter pour ce type de projets les démarches et jalons classiques du recueil des besoins à la recette. Ceci dit, au vu de l’architecture et de la nature d’un EMS, ces quelques lignes attirent l’attention sur quelques spécificités des projets EMS auquelles il est important de faire attention.

Les éléments d’un projet EMS

L’étude d’un projet EMS doit prendre en compte :

  • La mise en place des appareils et équipements intelligents pour remonter l’information.

  • L’eventuel interfaçage avec l’existant.

  • La fourniture des contrôleurs locaux, leure installation et leure maintenance.

  • La mise à disposition du serveur central:

    • Soit la fourniture, installation et maintenance sur l’intranet de l’entreprise.

    • Soit l’abonnement pour l’accès au serveur central sur le cloud.

  • La connexion réseau pour accéder au serveur central ou internet si le serveur central est chez le fournissuer EMS.

  • La connexion locale entre appareils intelligents et les controlleurs locaux (installation du réseau filaire ou sans fil, étude de la qualité du courant porteur …).

Les risques projet spécifiques à l’EMS

Tout d’abord, il faut analyser l’impact sur la continuité d’activité, surtoût quand le système ne fait pas que de la collecte passive d’information  :

  • Que se passe-t-il si le serveur central ne répond plus ou en cas de coupure de connexion? 

  • Que se passe-t-il si le controlleur local est en panne ?

Dans ces deux cas, il faut s’assurer que l’on peut continuer à travailler même si l’utilisation de l’énergie n’est pas optimisée. Un mode dégradé « hors connexion » doit donc être en place.

Ensuite il faut penser à la réversibilité : à quel point mon activité devient dépendante du fournisseur, quel impact si le fournisseur venait à arrêter son offre :

  • Pourrais-je continuer à travailler? 

  • L’offre est-elle assez ouverte pour basculer chez un autre ? 

  • Que dois-je refaire dans ce cas ? Juste le serveur central  ? Rempalcer les contrôleurs ? Racheter aussi tous les capteurs mis en place ?

La réversibilité mérite d’être étudiée non seulement pour maîtriser le risque d’arrêt d’activité du fournisseur mais surtoût pour éviter trop de dépendance vis à vis du fournisseur. Il faut en effet privilégier les offres ouvertes et se méfier des offres intentionellement « opaques ».

Enfin il y a le risque de sécurité :

  • Sécurité des données: quand les données sont remontées sur le serveur du fournisseur. Si les données sont sensibles, s’assurer qu’elles sont stockées et utilisées dans de bonnes conditions.

  • Sécurité physique: la possibilité que le système soit piraté et quel impact cela a. Il faut donc s’assurer que les protocoles d’échange sont sécurisés et authentifiés et s’assurer que le fournisseur propose aussi, dans le cadre de sa maintenance la mise à jour des composants (surtout les contrôleurs locaux) pour corriger les failles de sécurité.